"Tous Sportifs, Tous différents "

November 23, 2016

Un an après le début du projet, les 16 élèves de terminales du Lycée Viviani sont arrivés à leur fins. Leur travail ? Un recueil de nouvelles racontant la vie et les épreuves traversées par 9 sportifs en situation de handicap. Ces nouvelles sont romancées mais inspirées d'interview aux quels les sportifs ont bien voulu se livrer. Le résultat est épatant, et beaucoup d'émotion est ressortie lors de la lecture de ces nouvelles face à 4 de ces sportifs qui ont pu être présents. Voici l'article de Vosges matin qui résume cette belle rencontre :

 

http://www.vosgesmatin.fr/edition-d-epinal/2016/11/19/epinal-j-ai-un-autre-regard-sur-le-handicap

 

EPINAL : DES LYCÉENS POSENT UN AUTRE REGARD SUR LE HANDICAP VIA L'ÉCRITURE

Seize élèves de terminale du lycée professionnel Isabelle-Viviani ont écrit un recueil d’histoires courtes à partir d’interviews de neuf sportifs handicapés. Ce vendredi, avait lieu la rencontre entre les athlètes et les écrivains en herbe.

Ludwig Brouillard, Yann Redoutey et Romain Lachenal, les trois sportifs de haut niveau suivent des yeux les passages du recueil pendant qu’une étudiante lit à haute voix une histoire. Photo Magali PRETAGUT

 

« Je ne me voyais pas rester à vie dans un fauteuil. Être dépendant ! C’était inenvisageable ! J’étais désespéré », lit à haute voix, Océane, élève en terminale Pro Gestion Administration, devant ses camarades, ses professeurs et les quatre sportifs présents. Le dernier mot prononcé, la jeune fille ferme le recueil « Tous sportifs et tous différents ». Puis elle attend la réaction de Yann Redoutey, skieur-fauteuil de haut niveau et professeur d’EPS, handicapé à la suite d’un accident de moto en 2011. « Je suis très ému en entendant mon histoire. C’est surtout un message aux jeunes, pour leur dire de ne jamais abandonner », réagit le sportif vosgien. Son histoire s’ajoute à celle de Romain Lachenal, Philippe Croizon, Théo Curin, Stéphane Houdet, Sébastien Serrière, Maud Didier, Ludwig Brouillard et Hugo Weiberg. Neuf sportifs handicapés qui ont accepté de se livrer aux lycéens.

« On pensait que les sportifs ne répondraient pas aux mails »

Pendant un an, les élèves se sont documentés, ont interviewé et écrit une histoire de deux/trois pages sur chaque athlète. « Parmi les différents projets présentés, c’est celui qui m’a plu le plus. C’était différent de ce qu’on faisait en classe. Mais on pensait que les sportifs ne répondraient pas aux mails et puis quinze jours après, on avait déjà des réponses. Aujourd’hui, j’ai un autre regard sur le handicap », explique Wendy Thomas, lycéenne.

Ludwig Brouillard, champion de France de boccia (apparenté à de la pétanque, jouée en intérieur avec des balles en cuir) explique pourquoi il a tout de suite adhéré au projet : « Qu’on s’intéresse à nous et à notre parcours, c’est nous mettre à égalité avec les valides. En France, les sportifs handicapés ne sont pas reconnus comme des athlètes de haut niveau. En Angleterre, au Canada… les habitants suivent nos compétitions. »

Nouvelles ou contes, les élèves ont respecté précisément les biographies des sportifs mais Angeline et Océane, elles, ont choisi de voyager dans le temps. Surpris au départ, Romain Lachenal, étudiant en fac de sport et licencié en athlétisme, a découvert qu’il remportera les prochains Jeux paralympiques à Tokyo. Rendez-vous dans quatre ans, pour voir si le livre disait vrai.

Magali PRETAGUT

Ludwig Brouillard, champion de France de boccia

En France, les sportifs handicapés ne sont pas reconnus comme des athlètes de haut niveau.

Please reload

Featured Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Recent Posts

September 21, 2019

September 13, 2019

January 15, 2019

November 25, 2018

Please reload

Archive